www.SelfBuddha.com

     
       
 

La Félicité selon Sunny Virgin

     
 

accompagnée de Pierre La Classe

     
       
 

     
       
 

20210901

     
 

L’eté

     
       
 

Je me suis laissée aller avec cette belle énergie du soleil.

     
 

Je n’ai pas mangé équilibré ; et bien au contraire !!!

     
       
 

L’été, pour moi, c’est synonyme d'apéro, sortie, fête, dessert, etc. !!

     
 

Oui, c’est la fête et on en profite, sans culpabilité !!!

     
 

On fait le plein de vitamine D.

     
       
 

Je suis certaine que ces beaux jours d’été dont on a bien profité

     
 

ne vont pas faire perdre les bonnes habitudes !

     
 

Des kilos en plus ? Juste quelques uns ;

     
 

mais, avec la reprise de la vie quotidienne, un peu de motivation

     
 

et ça s’en va.

     
 

Pas de course contre le temps, juste une reprise douce et graduelle !

     
 

Ni frustration ni regret.

     
 

De petites bonnes intentions, des petits challenges

     
 

et de bons Yogas pour booster le corps et l’esprit ;

     
 

mais surtout qu’on garde les bons souvenirs d’été

     
 

Souvenirs de l’été et le jolie bronzage !

     
       
       
 

20210911

     
 

Comment rejoindre la tant désirée félicité : la gaité ?

     
       
 

Comme la plupart, j’ai éprouvé de la joie en achetant des choses,

     
 

choses futiles et éphémères.

     
 

J’ai éprouvé du plaisir, des fois passager,

     
 

car ce ne sont pas les objets qui nous procurent le bonheur.

     
 

Bien sûr, le côté matériel reste important.

     
 

Mais d’après mon expérience,

     
 

la recherche tant souhaitée de la félicité,

     
 

ça part de quelque chose de plus profond ;

     
 

car ni personne ni objets ne pourra nous la donner à l’éternité.

     
       
 

Pendant longtemps,

     
 

j’ai cherché à comprendre ce que voulait dire être heureuse

     
 

et ce qu'il fallait faire pour atteindre ce sentiment de joie.

     
 

Aujourd’hui, en déroulant mon tapis de yoga,

     
 

j’ai eu la sensation d’avoir un feu,

     
 

le soleil en moi ; même si dehors il faisait gris.

     
       
 

J’avais infiniment raison d’être reconnaissante :

     
 

juste le fait de pouvoir me lever,

     
 

d’avoir la chance de réessayer d’être meilleure qu’hier,

     
 

de lever mon regard pour accueillir la beauté qui m’entoure,

     
 

d’écouter la musique que j’aime.

     
 

Avoir la possibilité de faire les choses que j’aime :

     
 

prendre mon café au bar,

     
 

faire mon sport,

     
 

manger mes délicieuses chouquettes moelleuses

     
 

qui fondent dans ma bouche,

     
 

pratiquer mon adoré Yoga,

     
 

mon travail,

     
 

peut-être faire de nouvelles connaissances...

     
 

Peu importe quoi, tout cela, c’est que du bonheur.

     
       
 

Or justement, à travers le YOGA

     
 

- une pratique intégrée dans mon quotidien par hasard -

     
 

et avec douceur,

     
 

je suis arrivée à mieux gérer mes frustrations,

     
 

 mes chagrins, mes blessures du passé.

     
 

Car, au lieu de les renier, j’ai appris à les écouter,

     
 

à les comprendre, à les accepter.

     
       
 

Je fais trésor de ce qui était bon

     
 

et je fais expérience de ce qui était mauvais.

     
       
 

A l’écoute de moi-même, en dialogue intérieur,

     
 

une main au cœur et une main au ventre,

     
 

en écoutant mon souffle de bas en haut et vice-versa,

     
 

en entendant mon cœur qui bat,

     
 

j’ai senti ce que je voulais.

     
       
 

J’ai trouvé la raison d’être heureuse : la vie, la vie qui est en moi.

     
 

Et  même avec ses trémolos,

     
 

 la vie est le premier motif d’être joyeuse.

     
 

Tout dépend de moi, de la façon dont j'essaye de vivre la vie.

     
 

Etre heureuse est un état d'âme.

     
       
 

Chaque fois que je déroule mon tapis

     
 

et que je commence à écouter ma respiration,

     
 

j’oublie le passé et l’avenir ;

     
 

je sens que j’ai tout ce dont j’ai besoin !  

     
 

Car la joie est en moi et c’est là, dans mon présent.

     
 

C’est le moment présent.

     
 

C’est moi. Ça vient du cœur. C’est mon cœur qui bat !

     
       
       
 

20211023

     
 

Au rythme des saisons

     
       
 

Beaucoup de monde préfère le printemps où l’été,

     
 

moi je préfère l’automne et toute la fin de l’été

     
 

 pour le spectacle époustouflant qu’offre la nature.

     
 

Pendant l’automne tout est bonus,

     
 

les journées se raccourcissent

     
 

mais on a l’urgence de profiter de chaque rayon de soleil,

     
 

en plus il y a un arc-en-ciel de couleur des feuillage des arbres.

     
 

Pendant l’été tout est vert sans grande surprise

     
 

mais dès que septembre arrive c’est une explosion des couleurs,

     
 

vert ,jaune.

     
 

Un arbre rouge qui apparaît.

     
 

les milles teinte de couleur orange .

     
       
 

En automne on est récompensé ,

     
 

on prend le temps d’observer

     
 

ce que les autres ne prennent pas le temps de voir.

     
 

L’automne nous invite à lâcher prise en toute confiance

     
 

dans le repos de ce qui est,

     
 

à laisser les choses libre de partir ou de rester.

     
 

C’est une saison que nous invite à notre automne intérieur,

     
 

à l’effeuillage de ce qui est appelé à mourrir, à être libéré.

     
 

Les feuilles tombent…

     
       
 

mais nous restons là ,

     
 

enraciné au plus profond de nous-mêmes,

     
 

à nôtre lymphe , à la nôtre essence ;

     
 

c’est juste une parenthèse,

     
 

une transition pour pouvoir renaître plus fort , plus beau,

     
 

plus luxuriant au printemps !!

     
 

Un merveilleux automne,

     
 

plein des couleurs !!!

     
       
       
 

20211007

     
 

Cassée, ouverture sagittale, dualité…

     
 

aujourd'hui ma pratique a mis en lumière la dualité présente en moi,

     
 

en nous.

     
 

Cela a fait ressortir certains de mes pôles opposés :

     
 

tête-pieds, ventre-cœur, fermeture-ouverture,

     
 

rigidité-flexibilité, raison-émotion.

     
       
 

Toutes les sensations opposées qui nous habitent

     
 

et qui parfois se combattent.

     
 

Et de l'autre côté en même temps, accepter avec bienveillance

     
 

qu'il n'y a pas de bon ou de mauvais en nous,

     
 

mais plutôt être prédisposé à comprendre

     
 

 ce qu'ils veulent nous communiquer.

     
 

Et nous enseigner est un travail quotidien,

     
 

plus nous créons de résistances et accumulons des tensions

     
 

et des dissonances en nous.

     
 

Notre corps est une machine parfaite et en parfaite synergie

     
 

avec nos pensées.

     
 

L'esprit et le corps sont des parties intégrantes et indissolubles

     
 

et comme une véritable équipe ils travaillent ensemble en s'entraidant,

     
 

quand nous ne sommes pas libres l'un se reflète

     
 

et avec cette idée de lien indissoluble,

     
 

j'ai dédié ma pratique à la recherche de ma centralité ,

     
 

mon juste équilibre.

     
       
 

Pour moi la fente représente comme l'aiguille d'une balance

     
 

(quand elle est centrale),

     
 

qui ne pende ni d'un côté ni de l'autre, centrale,

     
 

avec un léger balancement, presque imperceptible,

     
 

tout en restant toujours au milieu,

     
 

donnant le bon poids à tous nos polarités, à nos oppositions,

     
 

j'ai consacré un peu d'attention à mon équilibre interne,

     
 

à la recherche du bon point où il n'y en a pas un qui prévaut

     
 

sur l'autre,

     
 

car nous sommes toujours en mouvement et en recherche continue

     
 

d'équilibre.

     
 

Du moins pour moi, mais ce n'est que mon interprétation personnelle,

     
 

car chaque pratique de yoga est toujours vécue de manière

     
 

individuelle !!! ??

     
       
 

Textes de Sunny Virgin

     
 

assistance de rédaction : Pierre La Classe

     
       
 

www.SelfBuddha.com